Monthly Archives: March 2015

Very honored and happy to be the subject of a feature interview in the special 80th Anniversary Issue of the legendary JAZZ HOT Magazine just published online from Paris:

On dit toujours que les chats ont neuf vies. Dans le cas de Todd Barkan, il les a vécues en même temps, comme musicien, propriétaire et gérant de clubs et comme producteur. Chez lui, les destins se croisent et ramènent toujours au jazz, avec quelques figures tutélaires, comme Rahsaan Roland Kirk, Dexter Gordon, Grover Washington. On dit toujours que les musiciens et les artistes vivent pour leur art et uniquement pour leur art. On oublie souvent ceux qui, tout aussi passionnés, font en sorte que leur art soit partagé par le plus grand nombre.

Il est difficile de résumer la carrière de Todd Barkan (né en 1946 à Lincoln, dans le Nebraska) tant chacune de ses incarnations ont joué un rôle critique dans l’histoire de ces dernières décennies. En 1972, Todd Barkan ouvre le Keystone Korner à San Francisco qui, jusqu’en 1983, personnifie un jazz de culture, un jazz comme art vivant et un jazz comme art de vivre. Les très nombreux enregistrements de concerts en témoignent, qu’il s’agisse d’Art Blakey, Red Garland, Dexter Gordon, Mary Lou Williams ou de Jaki Byard, Art Pepper, Chet Baker, Bill Evans, Freddie Hubbard, parmi tant d’autres.

L’autre club qu’il a rendu célèbre est le Dizzy’s Club Coca-Cola de Jazz at Lincoln Center à New York, qu’il anima de 2001 à 2012. Soucieux de présenter jeunes talents et musiciens historiques, il a créé à cet effet le Generation Jazz Festival et présentait Sonny Fortune avec Sharel Cassity ou Johnny Mandel avec le Diva Jazz Orchestra. Il est depuis 2014 en charge de la direction artistique de Arts Garage, en Floride, et s’occupe de la programmation de festivals (Sea of Jazz Festival, Jazz Cruise). Au fil des années, il a aussi développé un goût et une virtuosité pour la production. Actif depuis la fin des années 1970, il a aujourd’hui dépassé le millier de disques produits, aussi bien pour les labels américains que japonais et européens, comme Fantasy/Milestone, Columbia, Sunnyside, Concord, Blue Note Records, Alfa, Venus, Videoarts Music, Meldac, Teichiku, etc.

En plus des concerts enregistrés au Keystone Korner, il a produit des disques de Freddy Cole, Kenny Burrell, Grover Washington, Jr., Monty Alexander, Cyrus Chestnut, Randy Weston, Steve Kuhn, Eric Alexander, Nicki Parrott, Tommy Flanagan, Cedar Walton, Sonny Stitt, Roland Hanna, Harold Mabern, Little Jimmy Scott, Jimmy Cobb, Archie Shepp, Tete Montoliu, Sheila Jordan, John Hicks, Barry Harris, Eddie Henderson, Mal Waldron, Bobby Hutcherson, parmi beaucoup d’autres.

« Take care of the music, and the music will take care of you » (Prenez soin de la musique et la musique prendra soin de vous) a toujours été sa devise…

Propos recueillis par Mathieu Perez / Photos Salvatore Corso et Brian McMillen

 

To read the entire interview in JAZZ HOT:
Posted in General | Leave a comment